Le monde d’après…

Alors que tout le monde a l’air de considérer que tout est redevenu comme avant, je me pose quand même beaucoup de questions :

Le mot liberté a-t-il encore un sens lorsqu’ une crise, une « guerre », impose des contraintes lourdes au nom du bien commun ?

Le repli sur soi, engendré par ces contraintes, a quel effet sur nos modes d’engagement, familial, social, politique ?

La recherche effrénée du bien-être personnel, du bonheur individuel, qui caractérise les pays occidentaux, dits « libres », a-t-elle comme résultat de nous rendre esclaves de nos pulsions considérées dès lors comme légitimes ?

Le « Système Amazon », modèle consumériste qui exploite explicitement et joyeusement le travailleur pour satisfaire le consommateur-roi, est-il l’avenir indépassable du capitalisme ?

L’individu anonyme derrière son écran, libre de diffuser n’importe quoi et d’injurier n’importe qui représente-t-il maintenant le merveilleux idéal de notre rapport au monde social ?

Etc …

Un commentaire

  1. Qu’on ne me parle plus du système Amazon et des GAFA en général. de Jeff Bezos et de sa fortune estimée à 205 Milliards $ et de toutes ces taxes et impôts sur société qu’il ouble de payer à l’état .

    Reply
  2. Le monde nouveau au travers de ces réseaux qui sous couvert d anonymat se fait décideur, juge, accusateur et bourreau.
    Amazone existe grâce à ces affamés du click qui se laissent mener par ces GAFA et qui deviennent incapables de réfléchir aux conséquences. Liberté de se rendre de plus en plus dépendant en oubliant son libre arbitre pour penser par soi même.

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.