RETOUR, enfin!

Oui, retour, enfin, après des semaines de galère informatique!

D’ailleurs je ne peux toujours pas voir les images du blog sur mon nouvel ordi ???

Ah oui, vraiment, avec l’informatique nous pouvons tout, sans, nous ne sommes plus rien!

Quelle décadence!

Pour mon retour je vous offre une petite pensée qui s’applique à chacun d’entre vous :

« Il y a des gens qui ont une âme si parfumée qu’on se demande s’ils ne mangent pas des fleurs » !

Bien content de vous retrouver, mes amis!

Solutions faciles !

Solutions faciles et remèdes miracles !
Qu’est-ce que le populisme au fond sinon cette tendance à proposer (imposer) des solutions simples et miraculeuses à des problèmes économiques et sociaux qui sont infiniment complexes ?
Parler « directement » au peuple ou plutôt à sa place, avec des slogans percutants, des images fortes, des formules faciles qui font appel au rejet, à la discrimination, à la haine ?
Mais pourquoi le « simplissime » a-t-il toujours la gagne sur le compliqué ?
Pourquoi ces discours de détestation fondés sur le mépris du peuple ont-ils tant de succès ?
Parce qu’on aime bien ne pas avoir à réfléchir, quitte à se soumettre aux idées toutes faites … par les autres ! Bien sûr en se faisant croire qu’on a une pensée originale.
Ou alors …
Parce que l’être humain préfère la merde à la beauté ! Non ?
Quand même, tu déconnes Arlequin !

De petits « crétins » ?

Dès 2 ans, nos enfants cumulent chaque jour presque 3 h d’écran !
Entre 8 et 12 ans, c’est 4 h 45,
Entre 13 et 18 ans ans, c’est 2 h de plus !
Alors, cette profusion d’écrans améliore-t-elle les aptitudes de nos chers petits ?
Bien au contraire, elle aurait de lourdes conséquences :

  • sur la santé : obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite …
  • sur le comportement : agressivité, dépression, conduites à risques…

« Ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle », estime Michel Desmurget (« La fabrique du crétin digital » Seuil.

Bon d’accord ! Mais comment des parents qui passent leur journée à consulter leur smatphone (par nécessité professionnelle souvent) pourraient-ils l’interdire à leur progéniture ???