Les « Amish »

Vous avez vu hier soir sur France 5 le documentaire le + important de l’année ?
Oui, rien que ça, puisqu’en posant la question : « Sommes nous uniques ? »,
il démonte les mécanismes qui ont permis l’apparition de la vie sur ce petit coin du cosmos qu’on appelle la Terre !
Quelle fantastique suite de hasards ont permis à la vie et donc à la vie humaine de se développer ici sur cette petite planète !
Tout cela en 4,5 milliards d’années !
Ce qui m’a conforté dans une théorie à laquelle je crois depuis longtemps :
La présence de l’espèce humaine n’est qu’un épisode dans l’histoire de la terre.
Cette gigantesque convergence de facteurs favorables qui ont abouti à l’homo sapiens sapiens et lui ont permis d’envahir toute la planète
est gravement remise en cause par les excès de la civilisation industrielle.
L’existence dans le cosmos de l’homme, doué d’une intelligence inouïe
mais attiré irrémédiablement vers la destruction de sa terre-mère ! Quelle folie !
L’être humain, capable pourtant de distinguer ce qui lui profite et ce qui le détruit, est néanmoins dans l’impossibilité de freiner sa course en avant.
Il y a 65 millions d’années, les dinosaures ont disparu sans qu’ils aient rien fait pour ça, et, sans doute, sans qu’ils en aient conscience.
Demain, c’est l’espèce humaine qui va disparaître, mais là, c’est par sa propre volonté et en toute connaissance de cause!
On peut fustiger les « Amish », mais ce sont quand même eux qui sont dans le vrai !
Désolé Monsieur le Président !

Oh, l’escargot !

Je suis un petit escargot tout gris.
Depuis 3 mois, j’ai réussi à parcourir 10 mètres.
Bon, d’accord, j’ai rencontré pas mal de gens qui se sont moqués de moi,
de ma lenteur, de mon manque d’efficacité, de rentabilité.
Y en a même un qui m’a proposé un moteur pour aller plus vite.
Bon d’accord !
Mais en 3 mois, j’en ai vu des choses, j’en ai rencontré des petites gens
insignifiants, si petits qu’on ne peut les voir que si on prend son temps.
Quand je croisais la route d’un inconnu, je lui demandais ce qu’il cherchait, ce qu’il attendait de la vie!
Il ne me répondait jamais immédiatement, il attendait pour voir si j’aurais la patience.
Il me mettait à l’épreuve en fait ! Il voulait savoir si je l’estimais assez pour perdre mon temps à attendre sa réponse !
J’en ai vu des encore plus lents que moi.
Au début je les regardais de haut !
Et puis, un matin, un « coureur » à pied a failli m’écraser ! J’ai eu chaud et j’ai enfin compris que ce n’était pas la vitesse qui importait mais l’endroit où on posait le pied !
Enfin j’ai découvert que la lenteur était le seul moyen
dont on disposait pour faire durer l’instant présent !
Mais pour en arriver là, j’en ai mis du temps !
Il est vrai que je suis lent !

Permis de tuer !

Une amie me faisait part récemment des problèmes que rencontre
sa petite fille sur son lieu de travail.
Celle-ci se trouve en effet affecté d’un petit handicap qui la rend malhabile parfois.
L’autre soir elle rentre en pleurs, ses collègues s’étaient moqué d’elle !
L’homme est un loup pour l’homme ! On le sait depuis toujours!
La tendance à se venger sur les plus faibles des vexations que les plus forts nous ont fait subir est un processus bien connu.
Mais quelle est la nature de cette pulsion perverse ?
Pourquoi ce besoin de violence ?
A quelle nécessité répond ce désir de faire mal, de détruire, de tuer l’autre en profitant de ses faiblesses, de ses malheurs, de sa souffrance ?


Une seule solution : répondre à la vacherie par un sourire… quand on peut !

(Aquarelle d’après Danard)

Acharnement criminel


Qu’est-ce qui est criminel dans le cas de Julian Assange qui risque
170 ans de prison aux USA ?
– Avoir révélé au monde les odieuses exactions de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan et quelques secrets « diplomatiques » ?
– S’acharner contre un homme qui est seul contre tous, lui refuser la libération sous caution alors qu’il est très affaibli dans une prison de haute sécurité de GB ?
« De toute ma carrière je n’ai jamais assisté à une telle violation systématique des droits de la défense »,
Balthazar GARZON qui coordonne la défense du fondateur de Wikileaks.
Les Anglais sauront-ils résister à TRUMP et refuser son extradition ?
Pas sûr !
Merci Monsieur Assange.