Supercherie

pots

A supposer que le gouvernement ait raison et que la loi travail soit le seul moyen de lutter contre le chômage !!!
Je dis bien « à supposer », les récentes déclarations des grands financiers européens viennent nous prouver le contraire.
Le vice-président de la Commission européenne chargé de surveiller la France vient de déclarer que cette loi travail « contient certainement des préoccupations soulevées par Bruxelles ». Mais quelles sont donc ces fameuses « préoccupations » ?
Toujours plus de justice sociale et fiscale ? Non point!
Toujours moins d’inégalités ? Non point!
Toujours plus de libéralisme ? Oui da!

Cette loi portée par Mme El Khomri n’est donc pas destinée à aider nos amis chômeurs à retrouver un emploi mais seulement à complaire aux financiers européens qui sont tout à fait persuadés que c’est en affaiblissant les contre-pouvoirs et les corps intermédiaires, notamment syndicaux, qu’on réalisera le plus de profits c’est-à-dire qu’on fera le bonheur des peuples!!!
C’est peut-être ainsi qu’il faut comprendre la déclaration du pape François que M. JC Junker vient de décorer: « Que t’est-il arrivé, Europe humaniste, paladin des droits de l’homme, de la démocratie et de la liberté? »
Provocation ou naïveté ???

Un commentaire

  1. Je n’en sais pas grand chose mais il me semble que nous avions un temps d’avance en Europe. Un temps sur la philo, le travail, la famille, les sens et les différences. Pourquoi certains s’obstinent à détricoter le vieux pull qu’on arrive pas à lâcher parce qu’il nous a tenu si chaud? Au lieu d’en tricoter de nouvelles il démolissent les belles réussites. Il est vrai que nos belles fleurs ne font plus de graines qui se reproduisent. Ils ont tout fait pour. La dépendance de nous tous est leur objectif. Sauf qu’EUX le sont bien plus que nous. Les profits à n’en plus finir les conditionnent. On ne sait plus qu’y est à la tête…… Tu m’étonnes que la religion va saisir Sa part du gâteau!

    Reply
  2. oui Tévi, d’accord avec toi! Et n’oublions pas que le programme du Conseil National de la Résistance à partir duquel notre « Etat social » a été bâti s’intitulait « Les jours heureux ». Je suis toujours inquiet lorsque les dominants entreprennent de faire notre bonheur malgré nous!
    Redonne moi le lien pour aller sur ton blog, Tévi. Je ne sais plus comment faire!

    Reply

Répondre à Tévi Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.