POURQUOI ?

Oui, après la douche froide, la seule question qui vaille est: « Comment en sommes-nous arrivés là ? »
Comment le tiers de nos concitoyens qui votent ont-ils éprouvé le besoin de s’en remettre à un parti d’extrême droite dont le seul leitmotiv constant depuis 50 ans est de désigner les immigrés comme responsables de nos malheurs !
Bon, d’accord, ces dernières années, il a cherché à séduire les classes populaires et les classes moyennes, en donnant l’impression qu’il était le seul à les comprendre. Mots simples, imagés, cyniques parfois, acerbes souvent, critique systématique du pouvoir et désignation d’un bouc émissaire, il n’en faut sans doute pas plus pour finir par apparaître comme le seul recours intéressant.
Comme le disait une vieille dame itv par la télé ces jours-ci : « Bardella, je comprends ce qu’il dit! ».
La démocratie, la vraie, celle qui ne se contente pas de slogans mais qui cherche à « faire société », en débattant, en construisant, en déconstruisant, en doutant, ça devrait s’apprendre à l’école comme les maths ou le français ! Seule la « pensée complexe » nous permet d’analyser les problèmes qui se posent forcément à un groupe, à une nation et ainsi d’y faire face ! Mais ça demande un réel effort !
Comment un tiers de nos concitoyens ne se réfèrent plus à ceux dont la justice sociale, la générosité, la solidarité, le respect des plus démunis, la lutte collective contre toutes les formes de discrimination et d’exploitation est le principal programme ?
Comment ont-ils oublié les désastres, les crimes, les guerres que les droites extrêmes ont engendrés dans l’histoire ?
Comment ce projet de société en creux, en négatif, en noir, peut-il séduire tant de gens ?
Dites-moi pourquoi !

(Arlequin n’arrive plus à peindre !!!)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.