Le bord du gouffre

Le capitalisme industriel s’est toujours appuyé sur le principe du profit à court terme obtenu grâce à l’exploitation de la nature, c’est-à-dire à sa destruction, ceci étant possible grâce au travail productif de l’homme.
La marxisme, dont les socialistes sont les héritiers, s’il a dénoncé l’exploitation de l’homme par l’homme, n’a pas pris en compte la menace que le productivisme faisait peser sur son environnement naturel ! Bien au contraire!
Aujourd’hui, on en est là, tous nos schèmes de pensées sont orientés vers la production et la consommation de biens et de services, tous liés au travail humain hors duquel il n’est point de salut!
Et puis, brutalement, oui je dis bien, « brutalement » à l’échelle de l’histoire, on nous dit que tout est faux, rien ne va plus:
Les espèces s’éteignent, les sols sont stériles, l’ait est pollué, les océans ne sont qu’une poubelle, le dérèglement du climat va croissant !!!

Alors, quoi ? Qu’est-ce que vous attendez, vous que ce système a engraissé, qu’attendez-vous pour vous mettre à la diète ???
Et nous, avec nos ordis, qu’est-ce-qu’on fait ?

Nous on attend qu’on nous pousse dans le gouffre!

Aïe!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.