Le bonheur de travailler

Le bonheur de travailler
Fêter le travail, c’est célébrer un bonheur formidable, celui de s’épanouir dans une activité créatrice qui mobilise et développe le meilleur de nous-mêmes !

Mais alors pourquoi, dans la pensée néo-libérale, faut-il constamment réduire les droits des travailleurs et de leurs représentants, leurs rémunérations, leurs temps de repos, leurs chances de promotion et de responsabilisation ?

Aujourd’hui, 1er mai 2019, tout le monde (enfin presque !!!) craint les violences dans la rue et exige du gouvernement « la + grande fermeté ». J’ai même entendu une journaliste dire hier : « M. Macron joue sa crédibilité sur sa capacité à maintenir l’ordre ».

Mais quel galimatias ! Vraiment y comprenez-vous quelque chose vous ?

Pour moi il y a deux choses importantes:
Les « gilets jaunes » ont dévoyé l’une des armes les plus fortes du syndicalisme : la manif dans la rue; remarquez que s’ils l’ont pervertie c’est peut-être parce que les puissants l’avaient eux-mêmes méprisée (cf Sarko : les syndicats font grève et personne ne s’en aperçoit !)
Depuis une trentaine d’années, les gouvernements successifs s’emploient à laminer les droits des travailleurs. « Les 30 honteuses »!

C’est pourquoi j’aurais préféré que la révolte populaire porte sur ce sujet au lieu de casser les radars et de râler contre les 80Km/h.

Mais bon ! Faut des symboles ! A la Bastille, en 89, il n’y avait paraît-il, plus de prisonniers et pourtant c’est le jour de notre fête nationale !!!

Vive le 1er mai et le muguet nantais!

Sauvons l’homéopathie

« Les patients suivis par un médecin homéopathe prennent en moyenne 2 fois moins d’antibiotiques et d’ antiinflammatoires non stéroïdiens, et 3 fois moins de psychotropes pour un résultat clinique équivalent. »
Et pourtant voilà que se pointe à nouveau la menace de déremboursement des remèdes homéopathiques.
L’ hyper-puissant lobbie anti-homéo va-t-il finir par avoir gain de cause ???
C’est probable.
J’enrage!
Vite, les amis, allez signer la pétition sur le site :
MonHomeoMonChoix.fr
De tout coeur, merci!

Effets de la violence urbaine!

« L’appareil répressif a été complètement contaminé par l’antiterrorisme. Et ce qui caractérise l’antiterrorisme, c’est la neutralisation préventive, avant le passage à l’acte. Autrement dit, le curseur de la répression s’est déplacé. Désormais, pour éteindre les mouvements sociaux et les contestations politiques, les services de renseignement surveillent, espionnent, photographient, fichent (S), puis l’administration (sur ordre du préfet) perquisitionne, saisit, assigne. Et cette situation s’est aggravée avec l’état d’urgence, après les attentats de 2015. »
« Répression, l’Etat face aux contestations politiques » (éd. Textuel) Vanessa Codaccioni.
Voilà à quoi aboutissent les mouvements contestataires dits spontanés qui se servent de la violence comme arme de persuasion!
Dommage, vraiment!

Tristesse infinie

Bien triste début de semaine avec cet incroyable incendie! Vraiment on se demande comment c’est possible. Invraisemblable fatalité ou incompétence inouïe des professionnels qui interviennent sur des chantiers aussi sensibles ?
A Nantes, 2 charpentes d’églises sont parties en fumée lors de travaux. En 1972, c’est la cathédrale qui a brûlé … un ouvrier avait oublié d’éteindre son chalumeau !!! Il y a 3 ans, c’est la magnifique église St-Donatien qui brûlait dans des conditions similaires.
On verra ce que l’enquête va conclure, mais quand même, moi ça m’écoeure qu’on travaille comme ça !
On ne dira jamais assez l’infinie valeur des symboles !

ND de Paris en est un, puissant!

L’attente du verbe

On aime bien râler, s’indigner, protester ! Ce blog en est un témoignage!
Les « gilets jaunes » sont des râleurs sans leaders et sans programme! C’est indéniable!
Il y a un plaisir indicible à gueuler, à dire qu’on les emmerde, qu’on veut qu’ils dégagent. Disons que c’est un sursaut démocratique, un besoin de reconnaissance, une « pulsion de vie » !
Bon d’accord, mais un jour faut bien se retrousser les manches et construire quelque chose qui tienne debout. Et voilà les intérêts individuels qui se repointent !

Le rôle du gouvernement en démocratie c’est de trancher entre tous ces intérêts forcément divergents parfois antagonistes

Le rôle des corps intermédiaires c’est le contre-pouvoir légal et institutionnel.

Mais là on change de registre, on quitte les ronds-points pour se mettre au boulot!
Je doute que la plupart des « gilets jaunes » en soient capables !

Vous verrez, ce soir, aucun ne sera content !!!

A ce soir!