Pourquoi la peinture ?

Pourquoi peindre ? Pourquoi dessiner ?
Pourquoi, sur un support papier ou autre, laisser une trace, un trait, une forme, une matière colorée ?
A quelle envie, quel besoin, quel désir ça correspond ?
Il y a 30000 ans, à la grotte Chauvet, des humains éprouvaient déjà ce besoin.
Pourquoi ?
L’enjeu doit être de taille pour que certaines idéologies banissent totalement les images de leur expression cultuelle!
Mais écrire n’est-ce pas déjà dessiner ?
Qu’y -a-t-il de si différent entre le mot écrit et la représentation imagée ?
Donner à lire ou donner à voir ???
Ecrire avec des mots c’est délivrer un message, dessiner ou peindre des lignes ou des formes l’est également.
Donner à voir une image c’est imposer au spectateur une représentation déjà construite, c’est donc court-circuiter son imaginaire, si l’on considère que celui-ci est la capacité à produire des images mentales à partir de situations vécues ou ressenties, en partant de la réalité ou des mots pour la décrire.
Ainsi, on peint ou une dessine pour imposer aux autres notre propre vision du monde, tel que nous le voyons ou tel que nous voudrions qu’il soit!
Le monde sensible ou le monde intérieur, le monde tel que nos sens nous le présentent ou le monde intérieur, seulement accessible par l’introspection, la réflexion ou comme on dit aujourd’hui, la méditation.
(à suivre)
j’espère que je ne vous barbe pas !

Laissez un commentaire