Les cahiers de lavis

lavis

Vu hier un documentaire très particulier « Les cahiers de lavis » de Christine Thépenier.(*)
Roger, un vieil homme d’un village du Bourbonnais, vient de mourir. A la grande stupéfaction de tous, on retrouve dans le bric à brac de sa maison de vieux célibataire des centaines de cahiers d’écolier sur lesquels il a dessiné et colorié, à l’insu de tous, la vie quotidienne de son village. Roger s’exprimait avec beaucoup de difficultés, sans doute atteint d’infirmité palatine non traitée. Il a dessiné pendant 50 ans, de mémoire, sans jamais se montrer, son environnement, la vie des gens, les fêtes, le travail.
Au premier abord le trait peut paraître enfantin mais à y regarder de près, il s’agit de magnifiques oeuvres d’art et bien plus que des photos, de véritables témoignages sur la vie rurale à la fin du XXème siècle. A voir l’émotion des villageois en découvrant toutes ces merveilles si simples, si naïves, on comprend que la peinture, comme toute oeuvre de création, lorsqu’elle est sincère, authentique, lorsqu’elle est au coeur de la vie, est toujours belle. Car sa beauté naît de l’engagement du créateur non pas comme artiste plus ou moins reconnu mais comme un homme parmi d’autres, qui observe, recueille, traduit, sublime le banal de l’existence humaine. C’est ainsi que naît « lavis », la vraie!
Roger était « si gentil, toujours prêt à rendre service », il a souvent été « exploité par les gens ». Le soir, seul dans sa petite maison, il les croquait dans un secret acte d’amour.

(*)En 2011 C. Thépenier a réalisé « Disparaissez les ouvriers ».

Un commentaire

  1. Il y a des dessins sur la vie rurale de la toute fin du XXe aussi ? Parce que ce serait quand même un peu différent que le dessin que tu montres.
    Comprends pas trop le sens du mot ‘lavis’ ici (après ce qu’en dit wikipedia).
    Christine Thépenier est donc venue présenter son film en Loire-Atlantique ?

    Reply
  2. Le film vient tout juste d’être terminé. Il n’a pas encore été présenté au public.
    Un lavis en peinture c’est une couche de peinture à l’eau très diluée. « les cahiers de lavis » était le nom que portaient les cahiers de dessin de Roger.
    Ses dessins portent sur une quarantaine d’années. Il a dessiné ce qu’il voyait autour de lui.
    à+ Loïc, j’espère que tu pourras voir ce doc.

    Reply
  3. Tu connais l’émission « les pieds sur terre’ que passe sur France Culture en début d’après-midi ? Je pense que oui. J’aime bcp, elle évoque des tranches de vie comme ça, des gens de peu etc.

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.