Le maître des horloges et des ordis

Alors voilà ! C’est fini ! Un an de palinodies politiques, pour en arriver là ! Un djeune président PDG d’une « start- up nation » (c’est de lui), 223 femmes à l’Assemblée, beaucoup de jeunes et de chefs d’entreprise, quasiment plus de PS et de Verts, des LR la queue basse, des Le Pen et Mélanchon qui vont gueuler, c’est tout ce qu’ils savent faire, non ?
Bon ces nouvelles élites vont nous propulser dans le siècle des Lumières informatiques où l’individu, seul devant son ordi, choisit sa conso, son boulot, ses partenaires, ses amis, sa religion.. Quel panard!
...sous la haute bienveillance du « Maître des horloges » qui veille à la qualité de l’ordinateur. Pensez ! Un ordi qui tombe en panne et c’est le petit mec, privé de ses jeux et de ses modes, qui pourrait être tenté de descendre dans la rue pour retrouver, le temps d’une manif, le bonheur de contester ensemble, tous ensemble, avec les autres internautes dégoutés d’une solitude devenue insupportable.
A vous!
(« Le maître des horloges, Modernité de l’action publique » est un livre de Philippe Delmas paru aux Editions Odile Jacob. )

Laissez un commentaire