Le Louvre contre Eurodisney

Le problème avec la culture c’est qu’on ne sait jamais de quoi on parle!

Par exemple en Occident, il y a la « grande musique » et la musique « pop ».
la « grande cuisine » et le fast-food,
l’art contemporain et le graffiti,
le cinéma d’art et d’essai et les blockbusters américains,
le documentaire de création et le reportage « à sensation »,
Le Louvre contre Eurodisney,
Le roman de gare et la grande littérature,
mais aussi, le labourage contre la permaculture,
les périurbains contre les centres-villes,
la manif déclarée, organisée, encadrée et la manif interdite qui se termine par des dégradations et des violences etc…
A travers ces oppositions, l’important est de comprendre les correspondances entre les conditions dans lesquelles les pratiques culturelles se développent et les discours qui apparaissent dans les oeuvres et les discours.
Ca c’est compliqué et c’est pas sûr que le Grand Débat nous le permette ! On va voir.

Un commentaire

  1. Il y a le blanc… il y a le noir…
    Il y a la mère… il y a le père…
    Il y a l’auteur… il y a le lecteur…
    Dans la vie tout et son contraire existe, et c’est bien comme ça.
    Exemple ? Grand Débat… Petite souris… 🙂

    Reply
  2. J’aime bien tenter de débusquer les contradictions et les incohérences du discours dominant à un moment donné. Déjà ça montre que rien n’est simple. Et ça vient – un peu – à l’encontre de ces simplificateurs professionnels que sont les apprentis-fachos!!!
    Merci pour ton passage, chère Françoise.

    Reply

Répondre à Arlequin Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.