La cordée solidaire

Alors comme ça, la vie sociale peut être comparée à une « cordée ».
Le premier, le guide, c’est celui qui connaît parfaitement le chemin, qui l’a parcouru de nombreuses fois et qui s’engage à amener son groupe à bon port.
Sa responsabilité est grande car il répond de la sécurité et du bien-être de chacun.
Il est attentif, soucieux d’adapter son rythme à celui qui traîne la patte. C’est cette fonction qui lui vaut autorité et respect de la part de tous.
Evidemment tous les patrons, employeurs, responsables d’entreprises ou d’associations se comportent de cette façon.
Aucun, jamais, ne se permettrait de couper la corde et d’envoyer tout le monde dans le ravin !!!
Toutes nos élites sont irréprochables ! Jamais personne ne songe à s’enrichir sur le dos des travailleurs !!!
Aucun patron ne penserait à licencier une partie de son personnel pour faire monter l’action en bourse !!!
Non, non, quand on se « sépare d’un collaborateur », c’est pour son plus grand bien, à lui et à celui de la cordée !!!
Vite, la montagne ! Ca nous gagne.

Laissez un commentaire