« IRRADIES »

Vous avez vu « Irradiés », le dernier film de Rithy Panh ?
Voilà longtemps que je suis la production de ce documentariste cambodgien, qui a perdu toute sa famille pendant le génocide perpétré par les Khmers rouges et qui, depuis, n’a de cesse de s’interroger sur les conditions de cette ignominie et sur ses effets sur les corps et les esprits. Comment et pourquoi les hommes sont-ils capables de telles horreurs ?
Rithy Panh présente ici son film le plus recherché, le plus abouti mais le plus noir aussi !
En reliant les grands massacres du XXème siècle, Verdun, crimes nazis, Hiroshima … il nous conduit au bord de l’insoutenable!
A la recherche perpétuelle de l »Image manquante », il nous interroge sur notre capacité à nous arrêter sur une image éprouvante certes, mais indispensable.
Dans cette multiplicité d’écrans qui s’imposent à nous aujourd’hui, pouvons-nous encore résister à cette pulsion de mort qu’il nous expose par le canal de la création artistique ?
« Toi qui regardes, ne lutte pas. Ne retourne pas tout de suite au mouvement, à la vie, à la douceur qui t’attend » dit la voix off!
Je dirais : ne retourne pas à ces paradis artificiels qui n’ont pour but que de te faire oublier ces « irradiés » par la folie des hommes, d’hier et d’aujourd’hui.

Un commentaire

  1. On pourrait ajouter le Rwanda. Dans ce pays à la nature magnifique, du jour au lendemain, deux ethnies se sons massacrées parce que le haine est montée d’un coup sur des faits non avérés. Un million de morts. Pendant la guerre des Balkans, je suis allé au Kosovo pour le boulot, à Mitrovica. Dans certaines rues, une maison sur deux était incendiée. Serbes et Albanais se sont mis à incendier la maison de leur voisin, à côté duquel ils vivaient depuis des dizaines d’années sans aucun problème. Le côté obscur de l’humain fout le jetons.

    Reply
  2. Merci Alain pour ce com précieux et pour ce témoignage personnel. Oui ça fout les jetons de voir combien l’homme est prêt à subir les pires manipulations , y a encore du boulot 🤔

    Reply
  3. De même SERBES ET CROATES. J’ai eu lors d’un voyage en CROATIE , le récit bien « adoucit » d’un CROATE ,pendant la guerre…. ou sa femme a été exterminée , il n’est pas entré dans le vif du sujet, mais il a vu ……et disait-il n’a rien pu faire pour la sauver… sa souffrance était encore marquée sur son visage lorsqu’il me parlait je n’oublierai jamais cet homme.

    Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.