Les pauvres à la porte !

Les pauvres à la porte !
Vous savez quelle est la devise du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental) ?
 » Considérer les progrès de la société à l’aune de la qualité de vie du plus démuni
et du plus exclu est la dignité d’une nation fondée sur les droits de l’homme. »
Eh bien, une réforme vient d’en exclure ATD Quart Monde.
Cette association a quand même inspiré :
le R.M.I,
la C.M.U,
le Droit au logement opposable,
la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions de 1998
Mais, bien sûr, la droite qui nous gouverne s’en bat l’oeil !
Messieurs les gouvernants, vous avez 15 jours pour rectifier le tir !
Profitez-en !
HUM !

Liberté chérie

Que signifie encore le mot « liberté » alors que le bien commun est mis en cause directement par le risque de contamination à un virus extrêmemnt contagieux ?
Liberté de circuler, de recevoir ses amis, d’aller au ciné, sur la plage, flâner en ville, peindre au bord de l’eau ?
On renâcle et on se soumet de plus ou moins bonne grâce !
Mais il y a une liberté, pourtant fondamentale, que l’on a perdue, allègrement c’est celle de se servir ou non, dans la vie quotidienne, des techniques informatiques et de l’internet !
Là c’est plié, définitivement ! Et on appelle ça le PROGRES !

(en illustration « un bord de Loire », à Champtoceaux.)