L’Amour et la Folie

Tout est mystère dans l’Amour,

Ce n’est pas l’ouvrage d’un jour
Que d’épuiser cette science.

La Folie et l’Amour jouaient un jour ensemble:
Celui-ci n’était pas encor privé des yeux.
Une dispute vint : l’Amour veut qu’on assemble
Là-dessus de conseil des dieux ;
L’autre n’eut pas la patience ;
Elle lui donne un coup si furieux,
Qu’il en perd la clarté des cieux.
Vénus en demande vengeance.

Son fils sans un bâton ne pouvait faire un pas


Quand on eut bien considéré
L’intérêt du public, celui de la partie,
Le résultat enfin de la suprême cour
Fut de condamner la Folie
A servir de guide à l’Amour.

Jean de la Fontaine, Livre XII, Fable 14 (extraits)

Roman noir

Je viens de lire « Ca ira mieux demain » de James Hadley Chase, l’auteur de polars américains le plus prolixe et sans doute le plus grand.
Ce qu’il y a de bien avec les romans noirs c’est qu’ils nous étalent avec force détails les aspects les plus dégueulasses de l’âme humaine, tout en nous laissant conscients et lucides. En cela ils nous rendent plus intelligents !
La « vieille » Europe n’est pas un modèle d’entente et de paix, loin s’en faut! Mais quand même, l’histoire de l’Amérique, avec l’extermination des Indiens, la violence des westerns et les crimes de la mafia, s’ils ont donné lieu à tant de livres et de films formidables restent des modèles dans l’horreur et la sauvagerie! D’ailleurs cette littérature et cette abondante filmographie montrent que les américains, enfin certains, gardent un esprit critique sur leur histoire.
Bon, maintenant tout cela est bien terminé puisqu’ ils se sont donné un président gentil et correct. La preuve, il veut acheter le Groënland. Pas l’envahir méchamment, non non, l’acheter avec des petits billets verts. Y a du progrès, non ?

(suite)

Le pergélisol (permafrost en anglais) est constitué de sols gelés depuis des millénaires. Ils existent en Russie, au Canada et en Alaska et représentent 25% des terres émergées de l’hémisphère nord.
Ce pergélisol fond de + en + rapidement, libérant des tonnes de gaz. Or il renfermerait 1700 milliards de tonnes de carbone. De plus la nouvelle récente c’est la présence en quantité énorme de mercure que ce sol gelé a neutralisé depuis des millénaires. On le sait bien, le mercure désormais présent dans la chaîne alimentaire est un puissant neurotoxique pour l’homme.
Et les virus oubliés qui ressuscitent ?
Et les bactéries mortelles enfouies qui risquent de se réveiller si on remue le sol en prfondeur, pour y chercher du charbon ou du pétrole ???
Alors ?
Qu’est-ce qu’on fait ?
Rien, évidemment, on regarde à la télé, les hommes politiques faire le clown! Et la Sibérie brûler ! Mais c’est si loin !
Ca nous fait marrer ou pleurer, c’est selon ! Et la vie est courte !
Et puis y a Steve qu’est tombé dans la Loire après une charge de police! Alors ça nous prend bien assez la tête. On va pas, en plus s’angoisser pour l’avenir de la terre ! Non mais !

(voir le site : FUTURA Planète)

Voyage à Nantes

Vraiment je ne sais pas où loge la beauté.
Au coeur d’un glissando de violoncelle qui fait frissonner la nuit ?
D’un mouvement de couleurs qui font vibrer l’air du soir ?
D’un sourire accroché au détour d’un sentier ?
Ou plutôt d’un mec humilié qui a décidé de faire de l’amour son seul credo ?
Vraiment je ne sais pas !
Dites moi, vous…

Captain America!

Décidément il n’y a que les américains eux-mêmes pour parler et surtout critiquer leur grand pays. Un pays d’ados redoutables et cruels mais aussi inventifs et généreux, utopiques et réalistes… eh oui ! un pays de contradictions, de motards ridicules et tellement séduisants ! Tout cela je l’ai revu avec bonheur dans « Easy rider », ce film culte d’il y a 50 ans et qui m’a paru si représentatif de cette Amérique dont nous voyons aujourd’hui les excès.
Dennis Hopper et Peter Fonda qui roulent sur leurs Harley à la poursuite d’un inaccessible rêve de liberté dans un pays coincé, bloqué dans son intolérance sauvage !
Pas étonnant qu’aujourd’hui encore un Trump exerce une telle fascination sur ces « p’tis blancs » racistes et xénophobes.
Pas étonnant que de temps en temps (souvent) l’un d’entre eux passe à l’acte et tire dans le tas! C’était déjà dans « Easy rider »!