Heil, Trump !

Défilé de nationalistes blancs aux Etats-Unis

Eberlué, atterré, sidéré…
les mots me manquent pour décrire mes sentiments à la suite de la vision du documentaire « Guerre des races aux USA » (2018) qui expose les obsessions de l’Ultra-droite américaine : suprématisme blanc, nationalisme, antisémitisme, antiféminisme, autour d’un épisode dramatique survenu lors des manifestations de Charlottesville où un jeune gonflé de haine en écoutant les discours des leaders de l »alt-right » a foncé dans la foule des militants anti-racistes, tuant une jeune fille et en blessant beaucoup d’autres. Vous vous souvenez qu’à la suite de ce massacre, Trump a refusé de prendre parti!!!
« Heil Trump ! » C’est ainsi qu’un groupe de ces fanatiques a accueilli Donald Trump pendant la campagne!

Question : quels sont les liens avec l’extrème droite européenne qui chouchoute Steve Bannon, l’ancien conseiller de Trump ?

La culture et la création

Pour moi, la culture c’est la capacité d’une société à permettre à chaque individu la composant de se reconnaître des espaces créatifs, ces espaces étant le produit d’une négociation permanente avec les autres membres du groupe.
La culture repose donc autant sur l’échange que sur la production de biens dits culturels … sur la démarche que sur le résultat!
Comme le disait Paul Gauguin :
« Un conseil, ne copiez pas trop d’après nature. L’art est une abstraction : tirez la de la nature en rêvant devant et pensez plus à la création qu’au résultat. »

Le bord du gouffre

Le capitalisme industriel s’est toujours appuyé sur le principe du profit à court terme obtenu grâce à l’exploitation de la nature, c’est-à-dire à sa destruction, ceci étant possible grâce au travail productif de l’homme.
La marxisme, dont les socialistes sont les héritiers, s’il a dénoncé l’exploitation de l’homme par l’homme, n’a pas pris en compte la menace que le productivisme faisait peser sur son environnement naturel ! Bien au contraire!
Aujourd’hui, on en est là, tous nos schèmes de pensées sont orientés vers la production et la consommation de biens et de services, tous liés au travail humain hors duquel il n’est point de salut!
Et puis, brutalement, oui je dis bien, « brutalement » à l’échelle de l’histoire, on nous dit que tout est faux, rien ne va plus:
Les espèces s’éteignent, les sols sont stériles, l’ait est pollué, les océans ne sont qu’une poubelle, le dérèglement du climat va croissant !!!

Alors, quoi ? Qu’est-ce que vous attendez, vous que ce système a engraissé, qu’attendez-vous pour vous mettre à la diète ???
Et nous, avec nos ordis, qu’est-ce-qu’on fait ?

Nous on attend qu’on nous pousse dans le gouffre!

Aïe!