Effets de la violence urbaine!

« L’appareil répressif a été complètement contaminé par l’antiterrorisme. Et ce qui caractérise l’antiterrorisme, c’est la neutralisation préventive, avant le passage à l’acte. Autrement dit, le curseur de la répression s’est déplacé. Désormais, pour éteindre les mouvements sociaux et les contestations politiques, les services de renseignement surveillent, espionnent, photographient, fichent (S), puis l’administration (sur ordre du préfet) perquisitionne, saisit, assigne. Et cette situation s’est aggravée avec l’état d’urgence, après les attentats de 2015. »
« Répression, l’Etat face aux contestations politiques » (éd. Textuel) Vanessa Codaccioni.
Voilà à quoi aboutissent les mouvements contestataires dits spontanés qui se servent de la violence comme arme de persuasion!
Dommage, vraiment!

Tristesse infinie

Bien triste début de semaine avec cet incroyable incendie! Vraiment on se demande comment c’est possible. Invraisemblable fatalité ou incompétence inouïe des professionnels qui interviennent sur des chantiers aussi sensibles ?
A Nantes, 2 charpentes d’églises sont parties en fumée lors de travaux. En 1972, c’est la cathédrale qui a brûlé … un ouvrier avait oublié d’éteindre son chalumeau !!! Il y a 3 ans, c’est la magnifique église St-Donatien qui brûlait dans des conditions similaires.
On verra ce que l’enquête va conclure, mais quand même, moi ça m’écoeure qu’on travaille comme ça !
On ne dira jamais assez l’infinie valeur des symboles !

ND de Paris en est un, puissant!

L’attente du verbe

On aime bien râler, s’indigner, protester ! Ce blog en est un témoignage!
Les « gilets jaunes » sont des râleurs sans leaders et sans programme! C’est indéniable!
Il y a un plaisir indicible à gueuler, à dire qu’on les emmerde, qu’on veut qu’ils dégagent. Disons que c’est un sursaut démocratique, un besoin de reconnaissance, une « pulsion de vie » !
Bon d’accord, mais un jour faut bien se retrousser les manches et construire quelque chose qui tienne debout. Et voilà les intérêts individuels qui se repointent !

Le rôle du gouvernement en démocratie c’est de trancher entre tous ces intérêts forcément divergents parfois antagonistes

Le rôle des corps intermédiaires c’est le contre-pouvoir légal et institutionnel.

Mais là on change de registre, on quitte les ronds-points pour se mettre au boulot!
Je doute que la plupart des « gilets jaunes » en soient capables !

Vous verrez, ce soir, aucun ne sera content !!!

A ce soir!

L’Europe et les responsables

On se plaint que l’Europe est trop technocratique, c’est-à-dire dirigée par des instances que nous n’avons pas élues. C’est l’Europe de « Bruxelles » tant décriée par les populistes souverainistes de tous bords!
Mais on oublie que cette dérive prend son origine dans les balbutiements du projet européen. Le 30 août 1954, les communistes et les gaullistes réunis rejettent l’accord qui devait instituer une Communauté européenne de défense qui contenait en germe un projet de fédération européenne démocratique.
En 1957, le traité de Rome venait consacrer une autre orientation, celle de l’économie, au détriment de la politique. Les marchés jubilaient. On allait pouvoir faire des affaires sans le contrôle tatillon des gouvernants et surtout en faisant fi de toute tentative d’entente politique commune.
Et aujourd’hui, on vient pleurer !!! On vient se plaindre que l’Europe n’est pas assez « sociale » !
Pas une raison pour ne pas aller voter le 26 mai! Au contraire!

Plaisir narcissique

Après 12 ans de fonctionnement de ce blog, je succombe à la tentation purement narcissique de vous saluer, mes fidèles lecteurs.

Mais Narcisse n’a-t-il pas fini noyé ? Aïe!

(portrait réalisé par mon frère Roger, merci à lui.)