FORUM du FILM DOCUMENTAIRE

Cette semaine à REZE (44) au Cinéma St Paul précipitez vous au 35ème Forum du film documentaire d’intervention sociale.
13 séances du 26 au 29 mars 2018 pour parler de la famille dans toute sa pluralité.
La fonction sociale du cinéma documentaire d’intervention sociale est ambitieuse et multiple:
découvrir, dénoncer, dévoiler, parfois dérouter ou provoquer, toujours témoigner de vies et de situations complexes, difficiles, scandaleuse ou radieuses!
Chercher à comprendre, lutter contre les préjugés, les fausses évidences …

Venez vite ! On vous attend.

La main dans le sac

Hier dans les rues de Nantes, j’ai surpris un type avec la main dans ma poche, essayant de me piquer mon porte-feuille. Se voyant découvert, il s’est mis à hurler que ce n’était pas lui et que cette main ne lui appartenait pas ! Comme il n’en était pas à son premier coup et que les autres fois ça avait marché, il a embauché une armée d’avocats. Ceux-ci ont découvert qu’il y a 10 ans, j’avais été pénalisé pour un stationnement interdit. Ils ont aussitôt dit au juge que j’étais un voyou et qu’on ne pouvait pas me faire confiance.
Heureusement ceux-ci ne les ont pas crus et ont mis mon voleur en examen avec contrôle judiciaire. Mais aux dernières nouvelles, ses avocats ont fait appel.
Quant à ce petit (!) voleur, il continue à crier au déni de justice et dit même que c’est moi qui voulais lui piquer sa main !
Bon attendons la suite! On verra bien!

INVIVABLE

Vous avez vu le projet du nouveau « leader » chinois : placer tout le monde sur fiches avec système de notation permanente et sanctions pour les non-conformes ! Ceux-ci ne pourront plus prendre le train ou l’avion pendant 1 an.
Et voilà, nous y sommes ! Orwell avait vu juste.
Un monde où toute critique, toute fantaisie, toute originalité sont bannies ! Le rêve de tous les dictateurs !
Des gens aux ordres, conformes aux attentes, univoques et uniformes !
Un monde invivable, j’vous le dis !

(image inspirée d’une gravure de Dali)

Les plus vieux

Notre pays, comme bien d’autres pays occidentaux est confronté au vieillissement de sa population. Ben oui, c’est bien beau l’ espérance de vie qui augmente (pas pour tous !), la médecine qui maintient les gens en vie (plus ou moins dépendants !) oui, mais à quoi ça sert tout ça si c’est pour les installer dans des mouroirs où l’on ne peut pas affecter le personnel nécessaire pour une prise en charge décente. Pas de fric pour ça!
C’est quand même la limite dramatique du système, non ?
Et une belle hypocrisie, vous ne trouvez pas ?
Les plus vieux, les plus dépendants, les plus handicapés, les plus malades, les plus pauvres, ce sont ceux-là qui devraient faire l’objet de tous nos soins (par exemple leur permettre de faire de belles images en couleur!) ;o))))
Ou alors à quoi ça sert de les maintenir en vie coûte que coûte ???

17 ans, premier bilan

Vu sur Arte un bien intéressant documentaire de Julie Talon.
Un groupe de jeunes se retrouve pour une formation BAFA.
Un groupe plutôt hétérogène comme on en rencontre de moins en moins tant a tendance à s’aggraver la « fracture sociale ». Des jeunes en échec scolaire, d’autres qui citent le « Discours de la méthode ».
Une pédagogie active qui peu à peu vient à bout des résistances et des peurs pour mettre en évidence les points de convergence entre ces jeunes qui, après tout, sont tous motivés par la même ambition, s’occuper d’enfants.

Une belle expérience à méditer et à valoriser!