Révolution conservatrice

Voilà un texte limpide publié par Télérama.fr et qui situe bien l’évolution de la société française :
J’en tire 3 extraits:
« Depuis quinze ans, tout le monde puise dans le fonds de commerce de l’extrême droite. L’opinion publique est complètement chloroformée. Elle accepte tout au nom de la sécurité…. Cela est facilité par ce climat réactionnaire, par ces intellectuels ou journalistes plus ou moins talentueux qui nous expliquent qu’on vit dans un monde tellement dangereux que les garde-fous républicains et démocratiques qu’on respectait jusque-là doivent finalement être mis entre parenthèses pour qu’on n’y passe pas tous, pour qu’on ne vive pas tous sous la charia……Je pense aux néoconservateurs américains, comme à Vladimir Poutine, qui est une idole pour beaucoup, parce qu’il a su restaurer les vieilles valeurs, telles l’autorité ou l’identité. C’est l’homme politique idéal selon Eric Zemmour : un homme, un vrai, qui pense que les femmes et les minorités doivent rester à leur place, et que les homosexuels sont bons à soigner. Je pense aussi à la Chine, où le parti communiste cherche à se ressourcer dans un retour aux valeurs conservatrices, néoconfucianistes. Et l’islamisme radical, c’est aussi une forme exacerbée de néoconservatisme appliquée au monde arabo-musulman. »
« Le Rappel à l’ordre ». Enquête sur les nouveaux réactionnaires, de Daniel Lindenberg, éd. du Seuil, 112 p., 11,80 €.

Obèse le Code !!!

Il est de bon ton aujourd’hui de moquer ce Code du Travail français qui serait devenu obèse et illisible !!!
Et tous les médias d’en rajouter après le MEDEF dans le narquois et le caustique.
Passons sur le fait que de nombreux articles du Code ont été ajoutés à la demande des patrons qui souhaitaient des aménagements et des assouplissements, notamment sur le temps de travail.
Mais ce qu’il faut retenir surtout c’est que ce Code est le produit d’une histoire et d’un principe: la hiérarchie des normes. C’est ce principe qui, sans le dire clairement, est en danger aujourd’hui.
Ce principe consiste à considérer que la Loi s’impose à tous et que les négociations de branches, d’entreprises ne peuvent déroger à ces lois que pour améliorer la situation des salariés.
Or ce qu’il faut craindre aujourd’hui c’est que la future réforme vienne contredire ce principe c’est-à-dire que les accords locaux même plus défavorables que ce que préconise le Code soient valables. Alors tous les abus seraient possibles et c’est même la négation de la Loi générale.

Non ?
Fichtre, c’est quand même pas la gauche qui va le faire ???
Mais, après, quand la droite va revenir, ça ?

Alice et le bonheur

fidelio
Vu hier soir le beau film de Lucie Borloteau « Fidelio, l’Odyssée d’Alice ». Sympathique débat en présence de la réalisatrice. Un film fort qui parle légèrement de choses graves.
Alice aime la vie, son métier, les monstreuses machines qui font avancer un cargo, la mer, les hommes! Elle est intraitable avec ceux qui veulent abuser d’elle mais se donne sans arrière-pensée à ceux qui l’émeuvent. Une femme d’aujourd’hui, libre et attachante, forte et fragile à la fois. Elle veut tout, Alice mais a peur de tout perdre. Les petits plaisirs et les gros coups de pression de la vie en cargo, l’éloignement, les escales, tout est là mais présenté de belle façon, jamais appuyée, jamais lourde… .Une heure trente d’évasion, une beau rêve d’aujourd’hui!