Le coût du mal-logement

J’apprends que le gouvernement compte baisser les APL!
Or, « le déficit en logements abordables est aujourd’hui criant… les parcs locatifs sociaux et privés sont engorgés et le parcours résidentiel de nombreux ménages est bloqué… L’an dernier, nous nous sommes penchés sur le coût économique du mal-logement. Outre les coûts directs importants (hébergement d’urgence, nuitées d’hôtel etc) chiffrés à plus d’un milliards d’euros annuels, nous avons mis en évidence [que]… la surrocupation d’un logement augmentait de 40% la probabilité pour un élève d’être en retard scolaire… La précarité énergétique augmente quant à elle de 50% le risque de se déclarer en état de santé dégradé »
Pierre Madec, économiste à l’OFCE, cité par le Journal de la Fondation Abbé Pierre N°94.

Ecrire et dessiner


« Ecrire aux autres sauve de la folie et du désespoir » C’est de Virginia Woolf qui a laissé une belle et grande correspondance.
Ecrire et dessiner, peindre, faire du jardin, de la cuisine, du bricolage… Du moment que c’est un peu orienté vers les autres, pas forcément pour se faire bien voir !!! Plutôt pour leur dire qu’on les attend !

Non ?

« Defend Europe »!

Moi, je ne peux pas m’empêcher de rapprocher ces deux infos d’hier : Cédric Herrou, le brave paysan qui a eu le malheur de porter assistance à de jeunes migrants démunis et qu’on condamne à la prison et cette bande d’excités qui louent un bateau pour repousser les migrants vers la Lybie.
En fait notre Justice française, en criminalisant l’aide à autrui, donne raison à ces abrutis qui n’ont qu’ hostilité et haine comme projets de vie !
Triste !

Tous milliardaires

Il semblerait que le futur programme fiscal de Monsieur le Président Macron bénéficierait d’abord aux 280000 ménages les plus riches, ceux dont le patrimoine est surtout constitué de placements financiers et de parts d’entreprises.
C’est le Figaro qui le dit ! Alors !
Toujours le fameux 1% qui a largement profité de la crise, pendant que les 99 % se faisaient tondre la laine sur le dos. Enfin ceux à qui il reste de la laine.
Mais les pauvres continuent de voter pour les riches, aux USA comme en France !
C’est là où réside le véritable étonnement, non ?
« A la pêche aux moules, moules, moules,
je ne veux plus aller, maman,
les gens de la ville, ville, ville,
m’ont pris mon panier, maman ! »
C’est vrai aussi pour le carrelet, ça ?

Mort à crédit !

Alors comme ça, à partir d’aujourd’hui, 2 août, on a consommé la totalité de ce que la terre peut renouveler en un an. Jusqu’au 31 décembre on vit à crédit sur les années futures. Chaque année cette date avance.. enfin recule ! Ce qui veut dire que bientôt, le 1° janvier, on n’aura plus rien à consommer, tout sera épuisé ! En bonne logique, non ?
Réjouissant!
Je voudrais bien savoir ce qu’en pensent nos petits-enfants !!!