Enchaînés !!!

En entendant parler de « Guide suprême » en Iran ces jours-ci, je ne peux m’empêcher de penser à tous ces p’tis mecs qui se sont déclarés ainsi césar, empereur, roi, caudillo, duce, führer…
Mais aussi, président, directeur, chef, grand chef, petit chef …
Se prétendre ainsi au-dessus des autres, se distinguer, se promouvoir, se pousser du col, se paraître plus fort, plus grand, plus puissant !! Quelle imposture !
Est-ce vraiment pour se mettre au service des autres, pour permettre à la communauté de mieux fonctionner, à chacun de trouver sa place, son rôle, sa fonction ? En démocratie, en principe, c’est ça !
Pour le reste, c’est toujours l’expression d’un ego insensé, d’une volonté de puissance qui révèle toujours de grandes perversions ou d’immenses fragilités !
Mais quand même ! Qu’est-ce qu’ils peuvent faire chier tous ces « guides suprêmes » !

Mais puisqu’on vous dit que les humains aiment ça, être enchaînés !!!

POSSEDER, encore et toujours !

Le bonheur du peintre c’est d’avoir beaucoup, beaucoup de pinceaux!
Avoir à sa disposition ce prolongement de la main,
cet outil magnifique, souple ou dur, large ou fin, précis ou grossier !
Des brosses et des pinceaux dont on ne se servira peut-être jamais !
Mais ils sont là, ça rassure !
On est faits comme ça, nous les petits humains, il faut qu’on possède
encore et toujours, comme si nous étions éternels !
Mais quelle stupidité !
Comment en guérir ???
Dites-moi !

Quand même !!!

Y a des jours comme ça où on doute de l’intelligence humaine !
Au J.T hier soir, les petits jeunes gens qui souffrent terriblement
de devoir quitter leur terrasse adorée et puis juste après,
un bébé de 2 mois qui a failli se noyer près de CEUTA car sa mère, fuyant la misère et la guerre, a tenté de passer en « Europe » !
Et puis une embarcation chargée à mort qui chavire en Méditerranée ! Une de plus !
Combien de morts ?
On s’en fout, nous, on doit quitter notre terrasse bien aimée !

C’est quand même plus important, non ?

L’idée d’infini !

S’il y a bien une idée difficile à penser, c’est celle d’infini.
Notre environnement étant limité, nous-mêmes étant mortels,
notre cerveau n’en est apparemment pas capable.
Ceux qui croient en un dieu considèrent cette question comme réglée une fois pour toutes,
car la plupart des dieux crées par les hommes sont des êtres infinis.
A l’image de l’univers, dont les limites ne nous sont pas perceptibles!
Alors, pourquoi les humains, dont l’appareil neuronal n’est pas en capacité
de penser une notion, a-t-il néanmoins la faculté d’attribuer cette qualité
à un être omnipotent et omniscient ?
C’est-à-dire un être qui s’intéresse directement à lui, petit homme « médiocre » (Kant) ?

Mystère !!!