DORS ANGE


Voilà comme promis le programme politique des « Turbans rouges »:

S’engager dans une assoc ( une sympa de préférence)
S’engager dans un syndicat (un « libre et indépendant » de préférence)
S’engager dans une activité sympa , de préférence:
pour mes petits enfants : (ils se reconnaîtront ) :peinture, musique, astronomie, montage de Legos, tennis de table, hand-ball, ultimate et gym,
boule de fort (pour mes amis angevins),
palets vendéens (pour mes amis vendéens),
biniou (pour mes amis bretons),
vélo à 2,3 ou 4 roues (pour les autres!) etc …
Et surtout la marche à pied dans la nature (là vous risquez de m’y croiser !)
Bien s’éclater et faire chier personne !
Et comme le dit Jean Louis : »ne pas attendre d’être malheureux pour s’apercevoir qu’on était heureux » !!!
Beau programme, non ?
Du coup, les journalistes n’auront plus que des bonnes nouvelles à donner !
Quel panard !!!
PS, si vous savez pas quoi faire vous pouvez dessiner un ange avec une orange, c’est bien aussi!

Du P.O.V.M.E.C aux « Turbans Rouges »

Sous Sarko, je vous avais proposé de créer le P.O.V.M.E.C (Parti des Oiseaux, du Vent sur la Mer et de l’Entente Cordiale). Sous Macron, je vous incite à rejoindre les « Turbans Rouges » (voir note précédente).
Marre des « gilets jaunes » et de la macronie,
Marre des clowneries mélanchonesques,
Marre des sournoiseries lepenisques,
Marre de la gauche et de la droite,
Marre du centre,
Marre des petits et des grands,
Marre des moyens.
Marre des gros et des maigres,
Marre des normaux.
Marre de ceux qui savent tout,
Marre des ignorants,
Marre des moitié-savants.
Marre des gros cons, des moitié-cons et des pas cons!
Marre des orgueilleux et des humbles.
Marre des bourreaux et des victimes.
Marre de ceux qui croient en rien et de ceux qui croient à tout.
Marre d’avoir marre !!!
(Dans ma prochaine note, le programme politique des Turbans rouges.)

2019 et la lune

En 2018, on a tout vu :
des « réformes » menées au pas de charge en se foutant pas mal des syndicats qui manifestaient bien gentiment, en respectant les règles.
des révoltes + ou – spontanées de gens qui ne respectent rien, qui pètent tout et qui obtiennent satisfaction, enfin, un peu!
des irréductibles qui continuent à occuper illégalement des lieux publics, avec l’oeil plutôt bienveillant de la population.
Et puis, les + riches qui continuent à profiter des largesses de l’Etat et encore c’est rien par rapport à ce dont ils vont bénéficier en 2019!
Bon, à partir de là, à quoi peut-on rêver pour 2019 ?
Nous, les utopistes, les rêveurs impénitents, les distraits, les relativistes, les mécréants, que pouvons-nous échanger comme voeux ?
DE RESTER DANS LA LUNE, DANS LES NUAGES, DANS LES DESSINS ET LES COULEURS !
Voilà! Merci et bises à toutes et tous.
Venez me voir souvent sur ce blog et laissez moi un petit commentaire, ça me fera plaisir !
(illustration inspirée de Jan Van Eyck)

Enfin Noël !

Oui, enfin Noël, on a besoin de paix, de tranquillité, de sérénité.

Et quoi qu’il en soit de la légitimité des revendications et des inquiétudes réelles face à un avenir que personne n’est capable de prévoir, aujourd’hui, maintenant, tout de suite, on a besoin de se retrouver dans la joie simple !!!

Naïveté ? Inconscience ? Irresponsabilité ?

Peut-être, j’en prends le risque !

Alors joyeux Noël à tous.. en paix, si vous le pouvez !

Le référendum ou « l’ignorance de cause »

Le référendum est le type même de poudre aux yeux que les populistes nous jettent au visage pour nous faire croire que le peuple a toujours raison.
Pour moi, dans la vie quotidienne et dans la vie publique, les choses sont totalement inverses :
dans la première, il faut tenter de simplifier les choses compliquées,
dans la deuxième, il faut se garder de prétendre tout résumer en quelques slogans, quelques formules bien senties, quelques petites phrases définitives présentées comme des vérités d’évidence.
Bien sûr, ces quelques mots nous font l’économie de la réflexion, nous évitent de penser, nous interdisent de douter.
Ainsi le référendum auquel il faut répondre par oui ou par non, nous donne l’impression d’agir sur notre destinée, de nous rendre le pouvoir; il ne fait que légitimer à peu de frais une tendance dominante à un moment donné, il est l’illusion ultime, celle qui nous permet d’intervenir en toute « ignorance de cause »!
En laissant à penser que l’opinion a toujours raison, il ne fait que capter l’émotion !